Le Liquide Cérébrospinal

  • By patserra
  • On 06/12/2016
  • Comments (0)

Le liquide cérébrospinal (LCS) est contenu dans les ventricules du cerveau et les espaces subarachnoïdiens intracrâniens et intrarachidiens. Le volume de LCS est en moyenne de 150 mL, dont 25 mL dans les ventricules et 125 mL dans les espaces subarachnoïdiens.

La sécrétion par les plexus choroïdes, largement prédominante, n’est pas exclusive. Le liquide interstitiel, l’épendyme et les capillaires pourraient jouer un rôle dont l’importance est mal connue.

La circulation des sites de sécrétion vers les sites de résorption dépend largement de l’ondée systolique. D’autres phénomènes interviennent : les ondes respiratoires, la position du sujet, la pression veineuse jugulaire interne et l’effort physique.

La résorption dans le système veineux est surtout assurée par les villosités arachnoïdiennes crâniennes et rachidiennes. Des données expérimentales suggèrent l’existence de « voies de secours » : la gaine des nerfs crâniens et spinaux, la lame criblée de l’ethmoïde et l’adventice des vaisseaux de la base qui mènent au système lymphatique… Le LCS se renouvelle en moyenne quatre fois par 24 heures chez l’adulte. La diminution de ce taux de renouvellement au cours du vieillissement conduit à une accumulation de catabolites dans le cerveau et le LCS également retrouvés dans certaines affections neurodégénératives.

L’espace liquidien de l’enceinte encéphalique est un système dynamique sous pression. La pression du LCS définit la pression intracrânienne dont la valeur physiologique varie au cours de la vie. Elle oscille entre 3 et 4 mmHg avant un an et se situe entre 10 et 15 mmHg chez l’adulte.

Outre sa fonction mécanique de protection du névraxe, le LCS joue un rôle dans l’homéostasie du liquide interstitiel qui conditionne le fonctionnement neuronal.

No ratings yet - be the first to rate this.

Add a comment

You're using an AdBlock like software. Disable it to allow submit.