De l'Arachnoïdite aux Kystes de Tarlov : Options invasives de traitement

P. Warnke et al., neurochirurgie Hôpital Paracelse, Zwickau, Allemagne

Warnke


Docteur Jan Peter WARNKE
Adresse: Werdauer Str. 68 08060 Zwickau
Telefon: 0375/5900
Fax 0375/523937

dr.jan-peter.warnke@pk-mx.de.

 

Publications :

Warnke J-P; Mourgela S

(Adhesive lumbar arachnoiditis. Endoscopic subarachnoepidurostomy as a new treatment)

Warnke J-P ; DiX; Mourgela S ; Nourusi A ; Tschabitscher M

Percutaneous approach for thecaloscopy of the lumbar subarachnoïdal space.

Mourgela S ; Anagnostopoulou S ; Sakellaropoulos A ; Koulousakis A ; Warnke J P

Endoscopic anatomy of the thecal sac using a flexible steerable endoscope.

 

Contexte

Les kystes de Tarlov (KT) ont été jusqu'à nos jours totalement ignorés en tant que source de symptômes. Dans le monde entier, on dit aux patients que la souffrance n'est pas liée à leur l'existence. Si on les traite de façon chirurgicale, les résultats sont insuffisants. Nous expliquerons la théorie de l'auteur à propos du développement des kystes combiné à une arachnoïdite asepique (AA) et on rapportera les résultats d'une résection microchirurgicale sous endoscope de kystes sacrés de Tarlov.

 

Méthode

Dans le cas où les KT basés sur l'AA compriment le tissu neural et détruisent l'os sacré, les essais pour réduire le kyste incluent la reconstruction de l'écoulement du LCR au niveau lombo-sacré ainsi que l'anatomie du canal spinal sacré. L'intervention sera décrite pour un auditoire non médical. Les rapports préliminaires de 7 cas seront présentés.

 

Résultats

L'ablation du kyste sous endoscope et la restauration de l'écoulement du LCR physiologique incluant la reconstruction micro-chirurgicale du canal spinal sacré est une option prometteuse au regard d'une réduction stable des douleurs de 80%, du fait que l'on évite que les kystes ne se reforment et que l'on retrouve une qualité de vie normale.

 

Conclusion

La théorie de l'auteur à propos de la pathogénèse des KT basés sur une AA sera ici présentée. Un traitement endoscopique par subarachnoépidurostomie pour restaurer la circulation du LCR est une option prometteuse pour son influence causale sur la pathologie. La résection du kyste sous contrôle endoscopique est un choix sûr. Une restauration anatomique du canal spinal sacré est un passage obligé pour éviter la formation récurrente de kystes. En dépit du fait qu'il existe encore plus de questions que de réponses, les patients atteints de KT symptomatiques et d'AA entrevoient enfin la possibilité de retrouver leur ancienne qualité de vie. L'analyse scientifique du résultat de ce traitement invasif combiné nécessite, par mesure de sécurité, un suivi plus long.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !